Combustión del biodiésel (FR)

Le fonctionnement d'un moteur de combustion interne, qu'il utilise de l'essence ou du diésel, requiert une réaction de combustion d'un carburant afin de fournir l'énergie requise. La réaction de combustion réelle est une réaction incomplète durant laquelle, à partir d'un hydrocarbure (HC) (CnH2n+2, sous sa forme générale), d'oxygène (O2) et d'azote (N2) atmosphériques, se génèrent les produits de combustion, que sont le dioxyde de carbone (CO2) et l'eau (H2O) ainsi qu'une partie des réactifs n'ayant pas réagi (O2, N2 et HC non brûlés) et d'autres sous-produits de la combustion comme le monoxyde de carbone (CO), les oxydes d'azote (NOx) ou les particules fines de carbone, entrainant d'importants problèmes environnementaux et sanitaires.

HC + O2 + N2 à  CO2 + H2O + N2 + CO + NOx + PM + HC

L'énergie générée par la réaction de combustion dépend du pouvoir calorifique du carburant. Etant donné que le biodiésel possède un pouvoir calorifique inférieur à celui du diésel minéral, il est nécessaire d'injecter plus de biodiésel afin d'atteindre une même puissance. Pour cela, la durée d'injection du biodiésel est augmentée, et son injection se réalise plus tôt que celle du diésel minéral. Cependant, de manière générale, un moteur diésel est capable de fonctionner avec du biodiésel, en ne nécessitant presque aucune modification.

https://www.youtube.com/watch?v=mAbp5xF6O9w